Couverture vaccinale : Agnès Buzyn défend les 11 vaccins obligatoires

Santé: 11 vaccins obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018

FRED TANNEAU AFP

8 nouveaux vaccins sont désormais obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans: la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque, et le méningocoque C. Pourquoi doit-on faire plus de vaccins? La conférence de presse a d'ailleurs donné lieu à un échange quelque peu tendu entre la ministre et un opposant à cette réforme, Serge Rader, à la fois pharmacien et correspondant d'un journal italien spécialisé.

Comme elle s'y était engagée, Agnès Buzyn rendra compte chaque année de la situation de la vaccination en France: évolution du taux de couverture, pharmacovigilance autour des vaccins, évolution des perceptions des Français.

"Les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités, je les assume et j'en suis fière". Or, pour que la vaccination constitue une protection collective efficace contre les maladies infectieuses, l'OMS estime que la couverture vaccinale de la population doit atteindre 95% pour la plupart des maladies infectieuses.

Evoquant une étape importante pour la santé publique, Agnès Buzyn a détaillé les modalités de l'application de cette nouvelle mesure. 6 rendez-vous de consultation peuvent suffire. Avant de rappeler qu'en France, actuellement, la couverture vaccinale contre la rougeole est de 91 % pour la première injection et 79 % pour la seconde - ce qui est insuffisant. Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018, seul le DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite) continuera à être vérifié pour l'admission en collectivité. Comme pour les 3 précédents vaccins obligatoires, ces 11 vaccinations conditionneront l'entrée des jeunes enfants en collectivités: crèches, halte garderies, assistants maternels, écoles ou encore en colonies de vacances. Les certificats médicaux de contre-indication ne sauraient être généraux et absolus car il n'existe pas de contre-indication médicale à l'ensemble des vaccinations.

Altre Notizie